C.U.C. Yoseikan-Budo
Le Yoseikan-Budo à Clermont-Ferrand

Accueil > Présentation > Historique

Historique

dimanche 6 octobre 2013



Maître Hiroo MOCHIZUKI est né en 1936 à Schizuoka au pied du Fuji Yama au Japon. Il bénéficie dès l’âge de 7 ans de l’expérience de son père, le grand Maître Minoru MOCHIZUKI qui débute sa formation aux Arts Martiaux par le Kendo.


En 1949, il commence l’Aïkido avec Maître Morihei UESHIBA, le fondateur de la discipline, ainsi que le Judo, le Iaïdo (art du sabre) et le Kobudo (armes traditionnelles : Bo, Jyo, Tanto, Naginata, Saï, Nunchaku, ...) avec son père. Puis à partir de 16 ans, il apprend le Karaté Shotokan.


En 1954, il devient capitaine de Judo de son lycée, Shizuoka Kotogakko. Puis à l’université, il pratique le Judo, dont il devient le capitaine, et les armes du Kobudo.


En 1957, il est invité à Paris par son ami Jim ALCHEIK pour enseigner le Karaté Shotokan chez Maître Henri PLÉE. Arrivé en France, il débute la boxe française et entreprend une tournée européenne durant laquelle il enseigne le Karaté et l’Aïkido. Il est le premier japonais à présenter le Karaté en Europe.


En 1958, Il participe à la création de la Fédération Française d’Aïkido, Taï Jitsu et Kendo aux côtés de Jim ALCHEIK avec lequel il enseigne l’Aïkido et le Karaté Shotokan.


En 1960, il retourne au Japon pour continuer ses études. Il commence le Karaté Wado Ryu avec Maître Shinji MICHIHARA et s’initie également à la boxe anglaise. Il obtient le diplôme de vétérinaire avec l’intention de s’installer au Brésil pour faire de l’élevage.


Mais en 1962, Jim ALCHEIK meurt accidentellement et Minoru MOCHIZUKI demande à son fils d’aller en France à sa place pour diriger l’école YOSEIKAN. Renonçant au Brésil, il repart pour Paris en 1963 où il enseigne l’Aïkido aux élèves de son ami ALCHEIK. De plus, il introduit le Karaté Wado Ryu en Europe.


En 1964, il devient le 1er conseiller technique des sections d’Aïkido et de Karaté de la FFJDA (Fédération Française de Judo et disciplines assimilées) à sa création aux côtés de Jacques Delcourt. Il participe à la création de la FFKAMA (Fédération Française de Karaté et Arts Martiaux Affinitaires) et de l’Union Européenne de Karaté, en 1965, dont il deviendra également le 1er conseiller technique.


Elevé dans la pure tradition des Samouraïs, il découvre au contact de l’Europe d’autres manières de voir, de juger et de se comporter, sources de nombreuses réflexions. Il entreprend alors des recherches personnelles et le fruit de son travail l’amène à découvrir le mouvement ondulatoire en 1967 et à créer le Yoseikan Budo en 1970. Il garde le mot YOSEIKAN, en hommage au dojo de son père érigé en novembre 1931 à Shizuoka par les frères et les amis de Minoru alors convalescent, et y ajoute le mot Budo pour bien mettre l’accent sur l’orientation qu’il entend donner à son enseignement.


Il crée la Fédération Française de Yoseikan Budo en 1975, et le Centre International de Yoseikan Budo en 1978.


En 1992, il reçoit de son père le titre de successeur dans tout le domaine du BUDO du dojo YOSEIKAN.


En 1997, il crée la Yoseikan World Federation (Y.W.F.).


En 2000, au cours du stage d’été Y.W.F. aux Saintes Maries de la mer (Camargue), en présence de plus de 200 personnes représentant 15 pays et 4 continents, il reçoit de son père - âgé de 93 ans - le diplôme de « Soke » écrit de sa main, par lequel ce dernier lui transmet son titre. Maître Hiroo Mochizuki devient ainsi le seul Responsable moral de l’Ecole Yoseikan au niveau mondial (traditionnellement, ce titre japonais confère à son détenteur la capacité de délivrer les grades de l’Ecole en référence jusqu’au 10e dan).


Hiroo MOCHIZUKI est Professeur diplômé d’Etat et médaillé d’or Jeunesse et Sports. Il vit en France depuis plus de vingt ans, à Paris d’abord puis à Aix-en-Provence. Il est 8ème dan d’Aïkido, 8ème dan de Ju-Jitsu, 7ème dan de Karaté, 7ème dan de Iaïdo et 3ème dan de Judo, ce qui fait de lui un des plus grand maître d’Arts Martiaux de notre époque.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0