C.U.C. Yoseikan-Budo
Le Yoseikan-Budo à Clermont-Ferrand

Accueil > Présentation > L’Art Martial

L’Art Martial

dimanche 6 octobre 2013


Le Yoseikan Budo : la tradition vivante


La démarche d’un précurseur : Maître Hiroo Mochizuki


La création du YOSEIKAN BUDO a pour point de départ sa réflexion axée sur l’ observation suivante : toutes les formes d’énergies (le son, la lumière, la chaleur, l’électricité, le mouvement des vagues) sont transmises sous formes d’ondes.


Maître Hiroo Mochizuki a transposé ce principe du « mouvement ondulatoire » au corps humain dans le but d’optimiser la puissance et l’efficacité des techniques.


De cette découverte - qui concerne l’ensemble des arts martiaux et sports de combats - est née une méthode pédagogique et particulièrement innovante : le YOSEIKAN BUDO.


Des arts martiaux au sport, un parcours cohérent :


Maître Hiroo Mochizuki a largement contribué dès la fin des années 50 à l’implantation des arts martiaux en Europe. Il y a formé un grand nombre de compétiteurs de haut niveau (dont 2 champions du monde) et enseigné à la plupart des hauts gradés contemporains français en Karaté et Aïkido.


L’héritage du savoir, un gage de compétence :


Son héritage culturel en qualité de descendant de plusieurs générations de samouraïs et son bagage technique exceptionnel ont amené cet expert international à constater le potentiel des arts martiaux comme stimulant de la créativité personnelle et des facultés d’adaptation. Ces qualités lui paraissent essentielles dans notre société.


Un art de vivre :


L’intérêt majeur de sa méthode reste le développement de qualités corporelles et de dispositions mentales positives visant une meilleure insertion sociale, associées au souci de préserver l’intégrité physique du pratiquant.


Un sport pour tous :


Le YOSEIKAN est un sport efficace dont la grande diversité permet à chacun de s’exprimer quel que soit son âge ou sa morphologie, et de dépasser de nombreux handicaps.


L’épanouissement personnel se retrouve conforté par la possibilité pour ceux qui le souhaitent de participer à des compétitions officielles de YOSEIKAN. Judicieusement exploitées, les qualités acquises dans ce cadre pourront lui être d’une aide précieuse au quotidien.


Un sport adapté :


Le YOSEIKAN BUDO comprend un travail diversifié de self-défense, de pieds/poings, de clés, de projections et du maniement d’armes permettant le développement de la concentration, de la maîtrise de soi, de l’esprit d’initiative et bien sûr de la forme physique. L’assimilation des différentes techniques se fait de manière rapide grâce à un apprentissage progressif et pédagogique basé sur les déplacements, les appuis et l’acquisition de l’équilibre.


La sécurité en plus :


Au cour des préoccupations, la sécurité se traduit par la pratique du YOSEIKAN accompagnée de protections homologuées (casque, plastron, gants, protèges-tibias).


Ces conditions d’entraînement permettent aux pratiquants d’approcher des sensations de combats proches du réel avec un risque minimal.


 


Un sport original et diversifié :


Le YOSEIKAN dans sa forme sportive est issu de l’expérience et des savoirs développés par le Maître Hiroo Mochizuki. Il englobe un ensemble de techniques de combats spécifiques : projections, percussions, maniement d’armes, clés, en mettant l’accent sur leur similitudes et leurs complémentarités. Le YOSEIKAN a entre autres particularités de proposer des formes sportives, originales et esthétiques de l’art martial qui permettent une meilleure assimilation des techniques grâce au support musical.


Le YOSEIKAN, une méthode efficace :


Le YOSEIKAN, du fait de ses origines martiales, nécessite un certain engagement physique. Par le biais d’un apprentissage progressif basé sur les déplacements, les appuis et la maîtrise de l’équilibre, l’assimilation des différentes techniques se fait de manière rapide.


La méthode a entre autres avantages de permettre l’acquisition d’une aisance corporelle majorée par le maniement d’armes aussi bien de la main droite que de la main gauche.


De plus, la maîtrise du « mouvement ondulatoire » permet une assimilation approfondie et accélérée de toutes les formes de combat auxquelles il s’applique. La puissance des atémis (coups de pieds et poings), projections, clés (torsions articulaires) et techniques d’ armes se trouve ainsi décuplée.


Un outil de développement de la personnalité :


Pour Maître Hiroo Mochizuki le sport est un vecteur privilégié de l’épanouissement de l’individu, quels que soit son origine sociale, son sexe, son âge.


Confiance en soi, détermination, esprit d’entraide, faculté à s’adapter à des contextes multiples par la mise en situation de combat sont autant d’ atouts que le YOSEIKAN permet d’ acquérir.


Le YOSEIKAN révèle des façons de combattre propres au caractère de chaque individu, du fait des différentes techniques mises à dispositions du pratiquant.


Un sport à dimension internationale et inter culturelle :


Le YOSEIKAN est donc une pratique internationale relayée par de nombreux acteurs formés au sein de la Yoseikan World Federation. Sa présence sur les 5 continents permet d’organiser des rencontres inter culturelles autour du sport. Les manifestations se déroulent sous forme de stages internationaux, de coupe du monde ou encore de rencontres amicales. Toutes ces manifestations permettent d’organiser des échanges entre les peuples autour des valeurs communes au YOSEIKAN et ce sans aucune discrimination. Le YOSEIKAN est un sport franco-japonais ouvert à tous, développé en Europe et dans le monde entier, avec l’aide d’hommes et de femmes appartenant à toutes les régions du monde.


Les stages :


Dans le cadre de la formation de nos adhérents au niveau mondial, de nombreux stages sont organisés tout au long des saisons. Ces stages sont dirigés par des spécialistes diplômés, sensibilisés à la pédagogie et aux méthodes d’enseignements spécifiques du YOSEIKAN et permettent à des adhérents de tous niveaux d’y participer. Les stages sont ouverts à tous niveaux ou destinés à un apprentissage plus poussé ainsi qu’au perfectionnement des cadres-formateurs. Les pratiquants peuvent jouir de stages internationaux de longues durées ou de stages nationaux organisés par les instances nationales. Actuellement en France, il y a approximativement 30 stages nationaux et 2 stages de dimension internationale par an.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0